Asthénique ? Deviens « sérial streameuse »

     Dimanche, cheveux gras et pyjama ? Plus simplement en phase dépressive et la position fœtale qui semble proche ? Fais  au  moins l’effort de te laver les dents pour pas gâcher le goût du pop-corn. 

 

  • Younger 

     La série qui réconcilie avec les seins en gant de toilette. Non, ça ne repulpe pas les attributs féminins mais ça rafraîchit pas mal l’esprit et attaque ce putain de syndrome du jeunisme qui sévit. La cellulite sera toujours là après les épisodes mais l’idée de la quarantaine semblera plus festive. Comme tu pourras par contre le constater à mesure des saisons, on ne peut pas tout avoir alors choisis le moindre mal : ne finis peut-être pas le pop-corn en fait !

   

 

  • The Carrie Diaries

     Ici non plus, 10 ans ne viendront pas balayer les lois de la gravité mais seulement soigner la nostalgie « Sex and the  city ». La série bonheur pour toute adulescente qui se respecte. Les joies de la découverte du sexe en toute innocence, avant que les mots « foutre » et « smegma » ne soient prononcés. C’est donc la version parfaite pour les oreilles encore chastes, prêtes à suivre en douceur la jeunesse de l’incontournable Carrie et de la foudroyante Samantha, dès la seconde saison !