Andreas Franke et la poésie du glouglou

     Professionnel reconnu comme celui de l’excellence dans le monde de la pub, Andreas Franke bouscule les univers oniriques pour mieux les confondre.

 

     Alliant sa passion pour la plongée sous-marine à la photographie dont il est passé maître, Andreas Franke redonne vie à des épaves historiques comme celles de l’USS Mohawk ou du SS Stavronikita, le Titanic en moins, merci ! C’est au final toute la minutie d’un photomontage à même de soigner ta nostalgie d’Ariel la petite sirène, de Némo ou de l’Atlantide, bref de ce que tu veux tant que ça se passe sous l’eau et que ça fait écho à ton âme d’enfant, qui est à ta portée. Le 18ème, les années folles, le monde des légendes et des fées, trouvent enfin un cadre dans lequel demeurer sans craindre un sursaut de réalité.

     Pour te faufiler dans la poésie d’un interstice du passé et te réinventer une vie sous-marine sans t’encombrer d’une queue de fish, saisis la vague de Andreas Franke… Tu peux en même temps en profiter pour t’instruire sur le cri du poisson et les bulles qui sortent de l’anus du hareng. Non ce n’est ni « prout », ni un fake, juré !